Traitement

Les événements du film DERRIÈRE LES PORTES FERMES se déroulent dans la ville de CASABLANCA au MAROC, porte étendard de la modernité et de l’évolution socio-économique du pays. Ils commencent avec la mutation de l’ancien directeur d’une entreprise, vers l’une de ses filiales, et son remplacement par un autre, pistonné par son beau frère LE MINISTRE. Ils s’achèvent avec le retour de l’ancien directeur à son poste à la fin du film. Un aller et retour donc. Mais ces événements vont déborder au – delà dans le temps, à travers ses relations aux techniques du récit visuel et narratif.

 

Le récit visuel ici est relié aux images, aux fondus au noir, et aux changements de séquences, marquant ainsi une présence spatio-temporelle. Il est aussi relié aux problèmes psychologiques vécus par notre ANTAGONISTE le directeur pistonné, au présent perçu par notre PROTAGONISTE harcelée verbalement, physiquement et moralement, dans l’entreprise où elle travaille, et au futur dans lequel elle est projetée par rapport à sa famille, conséquence d’un vide juridique et d’une absence de lois protégeant la femme contre ce comportement répandu dans les sociétés tendant vers la modernité et la mixité.

 

Axé autour d’une histoire de HARCÈLEMENT dans une entreprise entre un directeur et une des ses employées, le film sera abordé sous l’angle de FILM SOCIAL , positif et moderne. Cette histoire permet de faire ressentir l’impact psychologique que subissent une multitude de femmes sujettes au harcèlement dans leur travail dans une société en mutation vers un projet démocratique libéral, ainsi que sur le danger que peut engendrer un tel phénomène sur le style de vie et les comportements chez les individus.

 

L’abus de pouvoir, pour des fins sexuelles ou autres, et le refus d’accepter la liberté de choix de l’autre ici, signifie le refus d’admettre et d’accepter les principes de notre culture et d’admettre que la femme n’est plus celle d’hier qui subissait sans réagir. La femme d’aujourd’hui s’affirme de plus en plus comme acteur social à part entière, dans un environnement législatif caractérisé par l’absence de textes et de lois la protégeant contre la domination masculine sous toutes ses formes. C’est la loi du silence qui prédomine.

 

Voir les pages :

Résumé / Synopsis / Traitement / Note d’intention / Note rétrospective / Note de mise en scène / Concernant le récit / Fiche technique / Extraits de repérages / Making Of / Bande Annonce